La légende des templiers - Tome 1: L'épée




Paul Christopher
Nombre de pages: 351
Difficulté de lecture: 1,5/3
Titre original: The Sword of the Templars
Traduit de l'anglais (USA) par Philippe Szczeciner











Résumé:
À la mort de son oncle, Peter Holliday, professeur d'histoire à l'académie militaire de West Point, hérite d'une épée médiévale, retrouvée après la guerre à Berchtesgaden, dans le fameux « nid d'aigle » d'Adolf Hitler. Forgée à Damas et ayant appartenu aux Templiers, cette épée recèle bien des mystères et excite beaucoup de convoitises. Peter, après avoir échappé à une tentative d'assassinat, décide d'enquêter sur les origines nébuleuses de ce curieux héritage. C'est le début d'une quête marquée par de multiples révélations qui va le mener en Allemagne, à Jérusalem, puis en France, à La Rochelle, siège de la flotte templière au XIIe siècle.

Mon avis:

J'ai bien aimé parce que ces histoires à la Da Vinci Code m'intéressent, c'est bien écrit (encore heureux) toussa toussa MAIS les descriptions sont super longues! Je ne parle pas de descriptions à la Anne Rice ou Stephen King qui font 5 chapitres, non, là je vous parle de noms de lieux, de rues, de restaurants, le menu de midi, des NOMS D'ARMES (si, si, je vous assure, ça mérite d'être en majuscules); les noms d'armes sont les pires: ça doit faire frémir de plaisir les grands connaisseurs, mais moi je ne sais pas ce qu'est un 7,65 Baretta Tomcat, ni un HK45 (j'ai essayé de vous retrouver un passage de 4-5 lignes où Holliday utilise mille termes techniques et noms d'armes pour décrire un pistolet mais je ne l'ai pas trouvé). C'est pour ça que j'ai donné un 1,5/3 en difficulté de lecture; d'accord ça nous montre que l'auteur a fait des recherches*, on peut même suivre le voyage de nos héros sur Google Maps mais ces descriptions cassent vraiment le rythme parfois.
* D'ailleurs à la fin du roman, Paul Christopher nous précise que tous les faits historiques relatés sont véridiques, et ÇA c'est cool! J'ai lu quelque part que l'auteur avait commis un anachronisme: le pape Innocent III n'aurait pas donné l'ordre d'arrêter les templiers; j'ai fais mes recherches et je n'ai en effet rien trouvé qui parle de ça...

Les personnages sont assez attachants, j'aime bien le tempérament de Peggy même si elle ne sert pas à grand chose, pour ne pas dire rien.
Au fait, quand ils sont en France, la police est censé les rechercher mais personne ne les remarques ou quoi que ce soit, ils jouent les Boucle d'Or chez des gens partis en vacances... what?
Ah et Holliday a un bandeau sur l'oeil. Non je dis ça parce qu'à la seconde où je l'ai lu, je le oublié et on n'en reparle plus du tout sauf une petite allusion à un pirate en fin de livre. Voilà, c'était juste pour dire ça.
Sinon l'histoire avance bien malgré quelques moments de description assez longs. Et je trouve que le style de l'auteur évolue au fur et à mesure de la lecture, il devient plus fluide et il y a de moins en moins de descriptions (Thank God!).
Ah et... IL Y A 7 FUC*ING TOMES! 7! Je ne me sens pas prête à lire 7 tomes donc tant pis pour moi je ne connaîtrais jamais la fin de l'histoire...

Ma note:

Commentaires

  1. Quoi ?? Tu baisse les bras ? Mais comment vais-je savoir ce qu'il se passe dans les autres tomes si TU ne les lis pas ??
    C'est quoi cette histoire de comparer Ann Rice et Stephen King niveau descriptions ? N'importnawak !
    Bisuuus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne les compare pas, je les met dans le panier "fucking descriptions longues" ce n'est pas pareil ^^

      Supprimer
    2. en effet ce n'est fucking pas pareil ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés